Chow Ching Ling

CHOW Ching Ling, diplômée du Conservatoire de Musique de Shanghai, était professeur au Conservatoire Central de Musique de Pékin et pianiste concertiste à l’Orchestre Symphonique de Radiodiffusion Centrale de Chine. Après son arrivée en France, elle a eu comme maîtres Dubois HEUCLIN, Dominique MERLET, Lucienne MARINO et Yvonne LORIOD-MESSIAEN.

CHOW Ching Ling donne des concerts en France et à l’étranger et participe régulièrement aux jurys ou comités d’honneur des concours internationaux. Pédagogue avertie, dispensant son enseignement à de nombreux élèves, elle a aussi publié un manuel intitulé « MIDO » aux Éditions Henry LEMOINE (1994), qui est classé parmi les dix meilleures méthodes de piano par « Le Monde de la Musique ». Sa dernière partition pour piano « Un petit chinois à Paris » a été publiée à la fois en France (2014) et en Chine (2017). En 2017, Guangzhou Pearl River Piano Group Co., Ltd, le plus grand producteur de piano au monde, l’a désignée conseillère artistique.

En 1995, CHOW Ching Ling a fondé « Le Comité international de la Jeunesse pour la Promotion des Arts et de la Culture » pour favoriser la coopération culturelle sino-française et aide de nombreux jeunes artistes. Le 3 novembre 1999, à l’initiative de Federico Mayor, alors Directeur Général de l’UNESCO, et aux côtés du célèbre violoncelliste Mstislav ROSTROPOVITCH, elle a lancé un appel en faveur de l’éducation artistique dans le monde entier. Le 26 décembre 2000, Koichiro MATSUURA, le successeur de Federico Mayor, a accordé à ce comité le patronage de l’UNESCO pour promouvoir la création de l’éducation artistique.

Depuis de longues années, CHOW Ching Ling collabore à titre bénévole avec différentes œuvres caritatives : Fondation des Hôpitaux de Paris, Médecins sans Frontières, « Croix Rouge Française, Enfants Déshérités du Monde, Ordre de Malte. En décembre 2005, l’Association pour la Vie – Espoir contre le Cancer (renommée Fondation AVEC en 2013), sous la présidence de Madame CHIRAC, l’a honorée du titre d’« Ambassadrice de la Charte de Paris contre le Cancer ». En 2007, CHOW Ching Ling a créé une fondation du nom de sa mère « SU Chong’ai » à Chaoyang,  Canton (pays natal de sa mère) en Chine, ayant pour vocation d’aider les enfants pauvres dans leur scolarisation. Depuis 2014, elle s’engage dans la promotion en Chine le système de notation musicale Braille adressé aux musiciens non voyants, en formant des enseignants de certaines écoles spécialisées pour non-voyants. En octobre 2015, elle a fondé l’« Association Internationale La Voix de la Compassion » à Paris, pour promouvoir la solidarité universelle et l’échange culturel à travers la musique.

Ses efforts pour l’éducation de la musique lui ont valu les médailles de Chevalier (1992) et d’Officier (2002) des Arts et des Lettres, décernées par le Ministère français de la Culture. En 2007, CHOW Ching Ling a reçu la Médaille d’argent Mozart de l’UNESCO, en reconnaissance de son engagement en faveur de la promotion des arts, de la créativité et des échanges artistiques et pour son dévouement à transmettre aux jeunes la passion de la musique. En 2011, elle a reçu la Médaille de la Ville de Paris. En 2017, la Ligue Universelle du Bien Public lui a remis la Médaille d’argent avec palme pour ses œuvres caritatives.